Rapport du groupe de travail sur les transitions

first_imgLe Groupe de travail sur les transitions a publié un rapport, aujourd’hui 21 juin, qui contient 15 recommandations visant à aider les jeunes à obtenir la formation et l’éducation dont ils ont besoin pour trouver un emploi pertinent en Nouvelle-Écosse. « Le Groupe de travail sur les transitions était un groupe diversifié, formé dans l’unique but de bâtir une économie plus robuste par une main-d’œuvre bien formée et bien éduquée, souligne M. Robert Summerby-Murray, recteur et vice-chancelier de l’Université Saint Mary’s. Le rapport contient des recommandations qui, à notre avis, serviront le mieux à aider les jeunes Néo-Écossais à obtenir l’éducation et la formation dont ils ont besoin pour vivre et travailler ici, chez eux. » Karen Casey, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, et Kelly Regan, ministre du Travail et de l’Éducation postsecondaire, ont accepté le rapport et remercié les membres du groupe de travail pour leurs efforts. « Notre gouvernement s’engage à aider davantage de jeunes à trouver un emploi pertinent ici, chez eux, souligne Mme Regan. Notre budget cette année prévoit plus de 12 millions de dollars pour des programmes qui offrent les compétences, la formation et l’expérience nécessaires afin de permettre aux jeunes de faire carrière ici, en Nouvelle-Écosse. » Le groupe de travail était formé de représentants des jeunes et des élèves, des enseignants et des directeurs d’écoles, des conseils scolaires, du Nova Scotia Community College, du système de formation des apprentis, des universités, de la communauté afro-néo-écossaise et de la communauté mi’kmaw, ainsi que du monde des affaires et de l’industrie. Les recommandations du groupe de travail incluent : offrir des renseignements pertinents sur les carrières aux élèves à un plus jeune âge examiner et mettre à niveau les programmes au deuxième cycle du secondaire aider un plus grand nombre d’apprentis et d’étudiants collégiaux et universitaires à terminer leur formation et leur éducation plus rapidement donner aux employeurs une voix plus forte dans l’élaboration des programmes offerts dans les écoles, les collèges et les universités « Les points de vue et l’expertise des membres du groupe de travail sont essentiels à l’orientation que nous adopterons pour aider un plus grand nombre de jeunes à réussir leur transition entre l’école et le collège, l’université, la formation par apprentissage ou la main-d’œuvre, souligne Mme Casey. Je remercie les membres du Groupe de travail sur les transitions pour l’énergie et le temps investis depuis l’automne dernier. » Le gouvernement provincial fera rapport sur les progrès accomplis pendant l’année, à mesure que les recommandations seront mises en œuvre. Les ministres ont également convenu de réunir les membres du groupe de travail à l’automne 2017 dans le cadre d’une table ronde visant à passer en revue les progrès accomplis et à en discuter. Le Groupe de travail sur les transitions a été formé dans le cadre du Plan d’action en matière d’éducation de la Nouvelle-Écosse, qui peut être consulté au www.ednet.ns.ca. L’objectif visant à faire en sorte que les jeunes aient la meilleure chance possible pour un avenir fructueux en Nouvelle-Écosse est appuyé par la coalition ONE Nova Scotia : http://wechoosenow.ca (en anglais seulement).last_img read more

Internal research awards announced

Christine DaigleThe Office of Research Services has announced the recipients of two internal awards that recognize outstanding research at Brock.Christine Daigle, associate professor in Philosophy and director of the Women’s Studies program, has been named the 2010 Chancellor’s Chair for Research Excellence.Dorothy Griffiths, associate dean, Faculty of Social Sciences, and professor, Child and Youth Studies, has been named the recipient of the 2010 Brock University Award for Distinguished Research and Creative Activity.The Chancellor’s Chair for Research Excellence recognizes active scholars who demonstrate excellence and will continue to contribute significantly to the advancement of their field of scholarship and creative activity. With the award, recipients undertake a specific three-year program of research, and must present one public lecture on this research.Daigle’s research will contribute to the field of study on French feminist Simone de Beauvoir by clarifying the philosophical foundations of existentialist ethics and politics. Her project, entitled “Beauvoir’s phenomenology as a ground for an ethics and politics of difference,” will investigate how it is possible to articulate and conceive sexual difference from the point of view of lived experience and from the point of view of its ethical and political meanings.Dorothy GriffithsDaigle, who also studies German philosopher Friedrich Nietzsche, came to Brock in 2003.The Distinguished Research and Creative Activity award recognizes individuals who show outstanding research achievements, contributions toward the training of future researchers, and consistency in scholarly or creative performance. The one-year award is not attached to a specific research activity or proposal, but the recipient is required to give one lecture to the Brock community.According to the supporting letter from fellow Brock colleagues, Griffiths “has devoted her life to developing and researching evidence-based therapeutic interventions and support systems for persons with intellectual disabilities who experience serious mental health challenges in Ontario, across Canada and internationally.”Her accomplishments in teaching, research, awards and publications have been developed during a career that includes 17 years at Brock.Daigle will receive formal recognition for the Chancellor’s Chair at the time of her lecture, while Griffiths will receive recognition at Fall Convocation. read more